Quel est le salaire d’un agent immobilier indépendant ?

Quel est le salaire d’un agent immobilier indépendant ?

Vous êtes passionné par l’immobilier ? Certainement, vous devez éprouver des frissons en visitant des maisons et en imaginant – comme Stéphane Plaza – les meilleurs moyens de transformer les lieux en espaces de vie chaleureux. Peut-être avez-vous déjà des idées pour augmenter sa valeur ? N’attendez plus, c’est le moment de vous lancer dans une carrière d’agent immobilier indépendant. Si ce métier véhicule l’image de coquets salaires, la réalité peut parfois être tout autre. Découvrez ci-après quelle est la rémunération réelle d’un agent immobilier.

Qu’est-ce qu’un agent immobilier indépendant

Un agent immobilier est un professionnel qui effectue des transactions sur des biens immobiliers confiés par des propriétaires. Indépendant, il accomplit les mêmes missions qu’un « agent immobilier salarié » (ou négociateur immobilier) dans une agence immobilière traditionnelle.

Il est généralement franchisé à un réseau immobilier. Notez qu’en France, le métier d’agent immobilier est régi par loi du 2 janvier 1970 ou « loi Hoguet » et son décret d’application du 20 juillet 1972. L’agent immobilier indépendant doit détenir une carte professionnelle ou carte « T » délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). Ce sésame est valable pendant 3 ans, et est renouvelable.

L’agent commercial en immobilier

Il faut distinguer l’agent immobilier indépendant de l’agent commercial en immobilier. Cet intermédiaire est mandaté par une agence immobilière ou un bureau de courtage afin de mener à bien le processus de vente. Bien qu’il n’ait pas besoin de carte T, il doit détenir une attestation d’habilitation délivrée par l’agent immobilier. De plus, il peut tout à fait exercer même sans diplôme. C’est, en effet, une profession qui s’apprend sur le tas. Il n’effectue pas les actes pour son compte, mais au nom de l’agence immobilière dont il est le mandataire immobilier.

Les qualités pour être agent immobilier

Dans tous les cas, le métier de l’immobilier nécessite de nombreuses qualités humaines, comme l’empathie, l’écoute ou encore la diplomatie. Hommes/femmes de terrain, l’agent immobilier indépendant, le mandataire immobilier et le négociateur immobilier disposent d’une grande mobilité. Cela leur permet de cumuler plusieurs rendez-vous dans une journée ou encore de se rendre dans des endroits plus éloignés pour réaliser des prospections.

Bien sûr, cet emploi du temps chargé nécessite de la rigueur et de l’organisation, car le moindre retard pourrait impacter sur une transaction. Enfin, une bonne dose de patience est nécessaire, car il faut habituellement attendre au moins 6 mois pour obtenir un premier mandat de vente.

Les rôles d’un agent immobilier indépendant

Les missions d’un agent immobilier indépendant ne diffèrent pas d’un iota de celles d’un agent immobilier salarié.
Voici les différentes étapes du travail d’un agent immobilier depuis la prospection jusqu’à la finalisation de la vente ou la mise en location d’une propriété – quel que soit son statut :

  • Trouver des biens immobiliers disponibles à la vente et à la location. Il peut, pour cela, parcourir plusieurs zones dans une région à la recherche de la perle rare ;
  • Établir le montant de la vente ou de location du bien immobilier avec le propriétaire et faire un avis de valeur ;
  • Conclure un mandat de vente ou de location avec le propriétaire ;
  • Chercher des acquéreurs ou des locataires éventuels en diffusant une annonce ;
  • Faire visiter les lieux à vendre ou à louer à un acquéreur ou à un locataire potentiel ;
  • Recueillir les offres d’achat ainsi que les dossiers de location ;
  • Examiner la solvabilité des candidats acquéreurs et des candidats locataires ;
  • Remettre les offres d’achat et les dossiers de location au propriétaire ;
  • Transmettre la décision du propriétaire à la partie intéressée ;
  • Si accord de part et d’autre, organiser la signature du compromis de vente ou du contrat de bail ;
  • Rédiger un état des lieux du bien immobilier ;
  • Remettre les clés au nouveau propriétaire ou au locataire.

Des rémunérations qui varient d’un statut à l’autre

Un agent immobilier indépendant et un négociateur immobilier ne sont pas rémunérés de la même manière. Cette différence trouve leur raison dans leur statut :

Un agent immobilier est indépendant et touche une commission ;

Un négociateur immobilier travaille pour une agence immobilière. Il perçoit un salaire de base qui peut augmenter selon l’expérience ou être majorée par les commissions à la vente.

Le salaire d’un négociateur immobilier

Le salaire d’un négociateur immobilier augmente graduellement en fonction de son ancienneté. La majorité d’entre eux reçoit un salaire moyen situé entre 15 000 et 75 000 € par an. Une proportion moindre (8 %) peut se targuer d’afficher plus de 100 000 € de salaire par an. À ces montants s’ajoutent les pourcentages. Il n’y a pas un taux fixe pour les commissions, car chaque agence est libre de fixer son barème. Dans la plupart des cas, il est compris dans une fourchette de 10 à 20 % une fois la vente conclue.

Les honoraires d’un agent immobilier indépendant

Le conseiller immobilier indépendant ne perçoit pas un revenu fixe, mais plutôt une commission sur les ventes effectuées. Il est libre de travailler avec une ou plusieurs agences – quoiqu’une clause de non-concurrence puisse être signée. Une idée des gains mensuels d’un agent immobilier indépendant ? Ils sont assez flous, car les performances de vente tout comme les honoraires varient selon les professionnels. Autre paramètre, le pouvoir d’achat immobilier est inégal d’une région à une autre.

Également, les revenus peuvent être revus à la baisse s’il exerce en zone rurale, car il y a moins d’opportunités – même si le télétravail a augmenté l’attrait pour les maisons de campagne. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il est en terrain conquis dans les agglomérations où la concurrence est rude. Quoiqu’il en soit, il ne peut recevoir une commission qu’une fois la transaction actée. Néanmoins, on peut avancer qu’un débutant gagne entre 1 500 € et 3 800 € brut mensuellement. Ses revenus atteignent au moins 5 000 € brut par mois une fois sa réputation bien installée et son portefeuille client bien étoffé.

Plus généralement, il perçoit entre 3 et 8 % du montant de la vente. Ce taux est dégressif, car il diminue à mesure que le prix de vente est élevé. Par exemple, disons que la commission est fixée à 3 % du prix de vente. Si le bien est cédé à 150 000 €, l’agent immobilier indépendant empochera 4 500 € d’honoraires. En cas de location d’un bien immobilier, sa rémunération va de 11 à 15 €/m² – dont 3/m² pour la rédaction de l’état des lieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *