Entretien d’embauche : comment répondre à la question des 3 défauts ?

Jan 20, 2020 Emploi
Deux hommes en entretien d'embauche

C’est un classique des questions que les recruteurs posent en entretien d’embauche : « Quels sont, selon vous, vos trois plus grands défauts ? » Cette question a été si souvent posée qu’elle est aujourd’hui entrée dans la catégorie des questions clichées. Pourtant, certains recruteurs continuent de la poser, notamment pour tester la réaction du candidat. Alors, quoi répondre à cette étrange question ?

Pourquoi le recruteur vous pose-t-il cette question ?

En entretien d’embauche, pour bien répondre à une question, il faut commencer par comprendre pourquoi elle vous est posée. Dans ce cas précis, elle est bien souvent posée sans aucune raison particulière.

En fait, il faut savoir plusieurs choses : la première, c’est que le recruteur se rend souvent compte à la fin d’un entretien que cette courte conversation ne lui a pas permis d’en apprendre autant qu’il le voulait, surtout si vous êtes réservé et sur la défensive. Résultat, il pose cette question en dernier recours, par manque de temps et d’imagination.

Ensuite, deuxièmement, il faut comprendre que cette question a surtout pour intérêt de s’assurer que vous saurez répondre de manière construite et normée à toute sorte de sollicitations. C’est presque davantage pour tester votre civisme et votre comportement en société. Il n’y a donc pas besoin d’aller chercher des réponses très compliquées.

Alors, que répondre à cette question ?

Il n’y a pas de réponse parfaite ou de technique toute prête. En revanche, vous devez impérativement vous défaire de la crainte de mal répondre. Cette question est une question idiote et le recruteur le sait bien. Vous pouvez lui mentir sans la moindre difficulté et il ne le saura sans doute jamais. C’est donc davantage le contenu que la forme qui va avoir de l’importance dans ce cas précis.

Comme nous vous le disions, l’objectif d’une telle question est de s’assurer que vous parvenez à formuler un discours cohérent et subtil. Ne faites donc que cela et répondez calmement à cette question sans essayer de briller particulièrement. Si vous arrivez à ne pas tomber dans les clichés que peuvent être certaines réponses, alors c’est encore mieux.

Enfin, ne répondez surtout jamais que vous n’avez aucun défaut. Vous donnerez seulement l’impression de refuser au recruteur d’en apprendre plus sur vous.

Comment bien préparer cette question ?

Cette question est de plus en plus rare dans les entretiens d’embauche parce qu’elle n’est pas très utile. Généralement, un recruteur expérimenté n’en a pas besoin, car il sait mener ses entretiens pour obtenir toutes les informations dont il a besoin. Malgré tout, il est important de se préparer à l’éventualité qu’elle vous soit posée. Si c’est une question qui vous inquiète particulièrement, cela vous évitera de bloquer dessus quand on vous la posera.

Cependant, ne vous attardez pas trop et réglez ce problème rapidement en trouvant trois défauts qui sous-entendent subtilement qu’ils pourraient être des qualités professionnelles. Par exemple, si vous savez manquer de patience avec les autres, dites simplement que vous avez parfois du mal à travailler en équipe. Correctement formulé, le recruteur comprendra que vous êtes autonome. Si vous l’êtes vraiment et que c’est ce qu’il recherche, alors vous vous épanouirez à ce poste.

Par Cecile M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *