Comment gagner de l’argent en Bourse ?

Comment gagner de l’argent en Bourse ?

Certes, tout le monde n’aspire pas à devenir riche. Toutefois, personne n’est contre à doper ses revenus. En effet, il arrive parfois que le seul salaire ne suffise pas à améliorer le niveau de vie ou à réaliser des projets. Bien sûr, faire des économies est toujours une sage précaution – notamment pour affronter les périodes de disette. Cependant, et si vous étiez plus audacieux ? Il est tout à fait possible de gagner de l’argent en investissant en Bourse !

La règle de 72 : la formule magique des investisseurs

La formule la plus couramment utilisée par les investisseurs pour évaluer le temps qu’il leur faut pour doubler leur argent en Bourse est la règle de 72. En d’autres termes, celle-ci vous permettra d’anticiper la vitesse à laquelle votre capital initiale fructifiera dans les 2, 5 ou 10 prochaines années. Cela peut vous être d’une grande aide pour décider si vous devez ou non continuer à effectuer des placements et pour évaluer vos intérêts composés. Pour rappel, les intérêts composés (ou capitalisés) sont les gains qui s’ajoutent au capital à la fin de chaque période afin de générer des intérêts additionnels. Pour reprendre l’expression imagée du site yomoni.fr : « votre argent fait ­[donc]des petits et les petits que votre argent fait, font des petits ».

Alors comment se présente la règle de 72 ? Ici, pas de compétences mathématiques particulières pour faire cette équation maintes fois éprouvée. Une feuille de papier et un crayon suffiront. Voyons voir. Tout d’abord, sachez que le taux de rendement annuel d’une action est en moyenne de 10 %. Divisez ensuite 72 par ce taux afin d’estimer dans combien de temps votre argent doublera. Dans ce cas précis, il vous faudra donc 7,2 ans. Cela signifie que si vous débutez avec 10 000 €, vous obtiendrez 20 000 € au bout de 7 ans et 40 000 € après 7 autres années supplémentaires. En gros, vous mettrez 14 ans pour obtenir 4 fois votre mise initiale avec un taux de rendement annuel de 10 %.

Le même calcul est valable en sens inverse pour connaître le taux de rendement annuel, à savoir 72 divisés par le nombre d’années. Supposons que vous souhaitez doubler 5 000 € d’ici à 4 ans. Divisez 72 par 4. Vous devrez donc atteindre un taux de croissance de 18 % afin de gagner 10 000 € après 4 ans. Idem pour engranger 20 000 € en 8 ans. Notez que la règle de 72 est avant tout estimative et peut différer selon le contexte. Toutefois, elle reste un excellent outil de planification financière.

Les bonnes pratiques pour percer en Bourse

Pour investir en bourse, nul besoin d’être un génie de la finance. Certes, les marchés sont volatils en raison de divers facteurs comme les bouleversements géopolitiques, l’inflation, la santé financière d’une entreprise, le prix du pétrole ou encore le cours des devises. Il n’y a pas de recette secrète pour devenir un as du trading. Néanmoins, il existe des astuces qui ont fait leur effet.

Achetez une action à bas prix et vendez-la à un prix plus élevé

Il s’agit de l’un des conseils les plus courants en matière d’investissement. Le principe est simple : vous acquérez une action à un prix bas et la cédez au moment où elle atteint sa valeur maximale afin de récolter des bénéfices. Pour extrapoler, c’est comme si vous achetiez des marchandises en gros et les revendiez en détail à un tarif plus élevé. N’oubliez pas que le prix d’une action est basé sur l’offre et la demande à l’instant t sur le marché boursier. Si vous êtes convaincu que votre titre est de bonne qualité et que sa valeur va augmenter au fil du temps, foncez. Achetez-la dès maintenant.

Ne stressez pas

La volatilité est le propre de la bourse. L’imminence d’un marché baissier peut provoquer un vent de panique. Dans ce cas, il est important de maîtriser vos émotions, car celles-ci peuvent fausser votre jugement. En effet, de nombreux investisseurs perdent de l’argent en prenant des décisions irrationnelles sous le coup de la peur.

Bien sûr, il est compréhensible (et même humain) d’être anxieux lorsque le cours de la Bourse est en chute libre. On cherche alors à vendre ses titres le plus vite possible et à se retirer du marché. Pourtant, cette stratégie est déconseillée. Pourquoi ? Vous vendez à bas prix des actions qui peuvent prendre encore plus de valeur dans le futur. Historiquement, le marché boursier a toujours enregistré une croissance sur le long terme après une crise financière.

De plus, un marché baissier est généralement temporaire. Il dure environ 1 an et demi, contre 9 ans pour un marché haussier. En cas de cycle baissier, le mieux est d’attendre le retour des beaux jours. C’est même l’occasion idéale pour accumuler des actions à prix bradés.

N’ayez pas la mentalité de troupeau

Petit rappel de marketing. Le contexte social a une incidence sur le comportement des consommateurs. Leur décision d’achat est souvent influencée par leur famille, leurs amis ou leurs voisins. Le mécanisme est pareil sur le marché boursier : on a tendance à investir sur une action parce que tous les investisseurs se l’arrachent. Toutefois, cette tactique n’est pas payante à long terme.

Vraiment ? Citons Warren Buffet, homme d’affaires hors pair : « Soyez craintifs lorsque les autres sont avides et soyez avides lorsque les autres sont craintifs ». L’« exubérance irrationnelle » pour un titre peut faire flamber sa valeur et entraîner une bulle financière. Parallèlement, les ventes à découvert (VAD) en masse sont susceptibles de semer la panique sur les marchés et d’engendrer à terme un krach boursier.

Misez sur les actions à dividendes

Les actions à dividendes sont un bon moyen d’investir avec un risque moindre. Elles permettent de participer au capital social d’une entreprise, qui en contrepartie vous versera des dividendes plusieurs fois par an – selon un calendrier préétabli. Plutôt que de guetter les hauts et les bas du cours de la Bourse, ce type de placement vous assure un revenu (passif) régulier.

Ces dividendes peuvent être ensuite dépensés, économisés ou réinvestis dans d’autres actions. Dans ce cas, on parle alors de DRIP ou réinvestissement des dividendes. À l’instar des intérêts composés, ce nouveau placement crée un « effet boule de neige ». Parmi les entreprises qui versent des actions à dividendes, on peut citer Microsoft, IBM, Coca-Cola, Rio Tinto, McDonald’s, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *