Entretien avec Monsieur Stephan Cayet, dirigeant et actionnaire.

Le groupe VIP représente 115 salariés, 3 filiales et surtout une action dans trois cœurs de métiers : l’usinage, les machines spéciales (robotique, machines
automatisées) et la chaudronnerie. Cumulant des décennies d’expérience, le Groupe VIP entame un virage opérationnel décisif et porteur de croissance.

Consulter la fiche signalétique

ECHOS-INDUSTRIE : Stephan Cayet, le Groupe VIP est reconnu sur le marché industriel comme étant un interlocuteur de qualité dans trois cœurs de métiers, comment cela se concrétise–t-il ?

Vip - usinage - chaudronnerie

STEPHAN CAYET : Notre force de proposition est effectivement pluridisciplinaire et pour donner tout le sens et la valeur ajoutée à cette offre, nous avons décidé d’opérer certains changements structurels.
Le groupe était constitué de diverses sociétés qui avaient été rachetées de façon indépendante. A l’origine, mon père, à l’aube de la retraite, a décidé de se porter acquéreur de diverses entreprises.
Cette acquisition s’est faite dans un esprit d’entreprise familiale. Il y a 3 actionnaires : une famille majoritaire, une seconde famille minoritaire et un troisième groupe d’actionnaires
minoritaires qui sont les cadres et dirigeants salariés des sociétés reprises.
L’idée était de fédérer les ressources humaines autour du projet de continuité des entreprises rachetées. Ces dernières avaient chacune leur spécialité, leur culture et leur potentiel.
Le problème de l’organisation initiale était l’inertie et la lourdeur attachée à une activité industrielle, opérée par diverses sociétés sans réel lien entre elles. Il a fallu changer
tout cela. J’ai participé au rachat de ces structures avec mon père en 1998. Ce dernier a occupé sa retraite pendant près de 10 ans en gérant les sociétés.
Puis en 2008 alors que j’étais salarié d’une grande entreprise, j’ai décidé de m’investir plus personnellement dans les sociétés dans lesquelles j’étais actionnaire. J’ai fait une sorte d’audit de la situation et me suis rendu compte qu’il y avait une nécessité de restructuration.

ECHOS-INDUSTRIE : Comment avez-vous procédé à cette restructuration ?
STEPHAN CAYET : Nous étions arrivés à la croisée des chemins d’une société constituée de diverses sociétés artisanales entrées dans le monde industriel sans en avoir l’organisation.
Nous ne pouvions plus travailler avec ce schéma. J’ai donc proposé de différencier les métiers et de regrouper les activités des entreprises par cœur de métier. Par conséquent, aujourd’hui le groupe est constitué d’une société holding avec les cadres qui assurent des fonctions administratives et financières, le commerce, les ressources humaines, la stratégie. La holding possède les terrains et bâtiments utiles aux filiales qui assurent les activités industrielles et commerciales du groupe. Entre 2012 et 2016, nous avons ainsi procédé à la réorganisation totale des métiers en recentrant chaque filiale sur un cœur de métier.
Ainsi, la société S.A.F.T est-elle spécialisée en usinage, alésage,fraisage, tournage ; la société S.M.I.T est-elle spécialisée dans les machines spéciales, la robotique, l’automatique, et la société CELDRAN œuvre-t-elle dans le domaine de la chaudronnerie, la mécano-soudure. Comme vous le voyez, notre offre est complète et complémentaire. C’était le cas auparavant mais depuis la restructuration, c’est plus visible et aussi réorganisé de telle sorte à être plus performant.

ECHOS-INDUSTRIE : Vous évoquez une restructuration nécessaire pour une amélioration des performances de l’entreprise, qu’est ce qui n’allait pas selon vous auparavant, mis à part l’aspect organisationnel ?
STEPHAN CAYET : Le développement d’une entreprise repose sur sa capacité de bouger, d’innover, d’aller de l’avant, de se réinventer jour après jour. Or, le problème en France, c’est que tout le monde parle de changement mais personne ne veut l’initier. Chacun se bat pour ses “avantages acquis”. Rapporté à l’univers de l’entreprise c’est la même chose.
Une entreprise qui ne bouge pas et qui stagne est morte. Sans changement, l’entreprise est vouée à péricliter, surtout dans le domaine industriel. Comme vous le savez, c’est un secteur qui peut être lourdement impacté par les crises. Les crises ne préviennent pas mais arrivent. Certes, il peut y avoir des signes avant-coureurs qui, une fois analysés, montrent qu’on aurait pu l’anticiper mais ce n’est pas si évident.
Certains savent voir les éléments d’alerte, d’autres prennent la crise de plein fouet. Le facteur positif des crises c’est qu’au final, seuls les meilleurs restent et surtout ils en ressortent renforcés. Le Groupe VIP doit anticiper les prochaines crises et se battre contre l’inertie, l’immobilisme. C’est la seule façon d’envisager son avenir à plus long terme.

ECHOS-INDUSTRIE : Comment voyez-vous votre développement à court et moyen terme ?
STEPHAN CAYET : L’entreprise, est un objet dans la cité. Elle est très fortement taxée pour faire face au chômage. Ces dernières années, nos marges ont été particulièrement impactées, je dirais même divisées par deux. Je travaille donc actuellement au rétablissement de ces marges pour maintenir la capacité d’investissement de l’entreprise qui est essentielle.
Par ailleurs, j’agis également sur la force commerciale de l’entreprise. La diversification des marchés est essentielle.
Pour l’heure, nous travaillons à l’élargissement du portefeuille de clientèle dans des secteurs où nous ne sommes pas encore présents tels l’agroalimentaire, le cosmétique, la pharmaceutique. Nous savons que nous avons des réponses de qualité à apporter à ces secteurs. Notre cible de clientèle n’est pas déterminée en fonction de la taille de l’entreprise. Nous fonctionnons par besoin. Ainsi, nous pouvons avoir des PME comme de grands groupes multinationaux dans notre clientèle. Ils reçoivent le même service de qualité, de proximité et d’innovation. D’ailleurs c’est aussi ce qui nous différencie par rapport à la concurrence. Nous sommes des preneurs de risque. Nous innovons et faisons du sur mesure là où d’autres préfèrent travailler dans du standard pour diminuer les risques. Notre force d’innovation pousse l’entreprise à aller de l’avant. Enfin, dans cette logique de développement, la qualité sera encore et toujours notre facteur essentiel de différenciation. Nous sommes ainsi certifiés ISO 9001 depuis longtemps et travaillons pour 2018 à étendre ce certificat à la totalité du Groupe, en prélude à d’autres actions en ce sens.

VIP-Groupe Meca sera présent au Salon du Midest comme depuis plusieurs années…

Fiche signalétique

Sous-traitance industrielle Made in France

vip chaudronnerie usinage

ACTIVITÉ PRINCIPALE : Usinage • Machines spéciales • Chaudronnerie.
COORDONNÉES : 8, boulevard du 32e R.I • Code postal : 02700 • Ville : Tergnier • Pays : BELGIQUE • Tél. : +33 3 60 42 80 24
SITE INTERNET : www.vip-groupe.eu • E-MAIL : vip@vip-groupe.eu
CONTACTS : PDG : M. Stéphan Cayet • Project Manager : Mme Véronique Brillon • Project Manager : M. Francis Coulot.
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : C.A. : 13 M€ • Nombre de salariés : 105 • % Export : 20 • Code NAF : 2562B
ACTIVITÉS : • Usinage de précision du prototype à la série, toutes tailles jusqu’à 12 m et 40 tonnes • Conception, réalisation, montage et maintenance de machines spéciales • Chaudronnerie, mécano-soudure, oxycoupage.
CAPACITÉ DE PRODUCTION : Centres d’usinage CN 5 axes de 750 x 600 x 520 • Aléseuse CN 5 axes 1 1400 x 2 500 x 1700 mm •
Tours CN 3 axes jusqu’à 6 m entre pointes • Tour vertical de diamètre 1 250 mm • Découpe-fil par électro-érosion • Contrôle tridimensionnel par table fixe et bras FARO mobile • Imprimante 3D plastique multi-matières, de capacité 550 x 393 x 300 mm •
Table d’oxycoupage de capacité 12 x 3 m • Levage jusqu’à 40 tonnes.
MARCHÉS CLIENTS : Automobile • Agro-alimentaire • Aéronautique • Ferroviaire • Travaux publics • Verre.
PAYS OU ZONES D’EXPORTATION : Europe : Belgique • Suisse • Royaume-Uni • Pologne • Slovaquie • Amérique du Nord : États-Unis • Asie : Corée • Chine.
VIP – Groupe Méca et ses trois filiales offrent des prestations complémentaires de l’industrie métallurgique :
SMIT est spécialiste de la machine spéciale depuis la conception jusqu’au montage sur site partout dans le monde. Elle dispose pour cela d’un bureau d’études de 15 personnes (concepteurs, mécaniciens, automaticiens, roboticiens) et d’une équipe de monteurs. Elle gère également les opérations de revamping sur des équipements anciens ou devant être modifiés et assure aussi la maintenance de tous équipements de production. Elle dispose également d’une imprimante 3D permettant d’effectuer ses propres prototypes en matières plastiques et propose également ce service à ses clients.
SAFT est spécialisé dans l’usinage de précision. Avec un parc de plus de 30 machines elle prend en charge la réalisation de pièces sur plan des plus complexes grâce à ses centres d’usinage et sa machine de découpe fil à électroérosion jusqu’au plus grandes grâce à son aléseuse et à ses tours de grande dimensions. Elle traite tous les types d’alliages métalliques, ferreux ou non, et usine également les matières plastiques.
Celdran est spécialisé en chaudronnerie et mécanosoudure. Elle assure la fabrication sur plan de châssis et bâtis pour l’industrie et est devenue un maillon clé de la chaîne de sous-traitance des entreprises de forage et fondation, réalisant la fabrication, la modernisation, la réparation et la maintenance des outillages très spécifiques de ces industries. Elle exploite également une table d’oxycoupage pour ses besoins internes mais également pour ses clients extérieurs.

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de la sous-traitance industrielle Made in France

Retour à la page d’accueil