En 1905, Mr JOURET fonde l’entreprise. L’usine est l’une des toutes premières à fabriquer des boites pour la pharmacie et les confiseries : exemple les marrons glacés SABATON client le plus ancien depuis 1906!. Puis, en 1928, Mme VINCENT, née JOURET succède à son père (d’où le nom de « VINCENT-JOURET »). Elle anticipe l’importance du conditionnement pour l’image d’une marque et décide de partir à la conquête d’un nouveau marché: celui des produits de luxe. Les cartonnages Vincent-Jouret élaborent alors des boites pour le parfumeur Coty, le créateur Bourgeois, les briquets Dupont, etc…

Consulter la fiche signalétique

Fabrication coffrets et etuis en cartonEn 1961, l’usine est dirigée par Mme Mirabel (fille de Mme Vincent) et son mari. L’entreprise devient la première à s’équiper d’une machine semi automatique afin d’être toujours à la pointe de la technologie et developper un packaging pour les arts de la table, les vins et spiritueux.
Les années 80-90 sont celles de l’innovation et du développement économique des cartonnages VINCENT-JOURET. Tout est mis en oeuvre afin de saisir les nouveaux marchés liés à l’activité de l’emballage qui se diversifient cette fois vers la fabrication des boites en grande série (ex : photos “Kodac” et “photos service”). Le marché est important, cependant, vers les années 2000 et l’arrivée du numérique, la société rencontre ses premières difficultés. Les problèmes s’aggravent entre 2004 et 2007 par la fuite des clients vers l’Asie, attirés par des prix très bas.
Nous reprenons les cartonnages VINCENT-JOURET avec mon mari en 2008, enthousiasmés par cette entreprise plus que centenaire !
Nous raccrochons des marchés tels que les boites cadeaux (smart box et Dakota box) et des boites de jeux (Sentosphère).
Avec ce changement de direction, c’est l’année du renouveau chez VINCENT-JOURET ou “VJ” comme nous l’appelons familièrement, la restructuration de l’équipe autour d’une nouvelle image orientée vers trois pôles d’activités : L’INDUSTRIE, le LUXE et l’EXCLUSIF avec un objectif primordial celui de garder le savoir-faire, la créativité, la qualité et la réactivité.
Ce travail est récompensé par deux “premier prix” du cartonnage que nous avons obtenus en 2012 (boite “TANK” créée pour DVD WARNER) et une nouvelle fois en 2015 (boite coffret “ARÔMES WHISKY” de JEAN LENOIR) pour la 6éme année consécutive car ce prix est décerné tous les 3 ans.

Faire un focus sur les diverses spécialités de votre entreprise et sur son domaine d’expertise. 
VINCENT-JOURET possède trois domaines d’expertises :
1/ VINCENT-JOURET INDUSTRIE destinée aux étuis, boites, mono cuvettes et autres cartonnages rigides, fabriqués en moyennes et grandes séries.
Le parc de machines et un équipement performant et automatisé garantissent délai et compétitivité
2/ VINCENT-JOURET LUXE : c’est le royaume des coffrets, des écrins et des boites les plus diverses. Ce département gère les packagings haut de gamme. Cette industrie de luxe réclame un fort savoir-faire, un très grand soin et une bonne dose d’ingéniosité que les cartonnages VINCENT-JOURET fort de leur expérience centenaire sont tout à fait capable d’apporter à ces clients exigeants.
3/ VINCENT-JOURET EXCLUSIF : est réservé aux séries limitées, aux collections customisées, aux collectors, aux prototypes ou séries confidentielles.
Reprise de boites Vintage ou néo-rétro, design épuré, trendy, c’est le paradis des designers et créateurs “no limit”.

Exposer vos perspectives de développement et vos principaux objectifs pour les prochaines années. 
Les marchés étant devenus hautement concurrentiels, le packaging est un élément essentiel pour une marque. En effet, l’emballage est le premier contact visuel de l’utilisateur avec le produit, la promesse de la qualité. L’écrin a pour objectif de stimuler l’imaginaire et de donner vie aux rêves. C’est lui qui invite le consommateur à pénétrer dans l’univers et le mythe des marques. Notre priorité est de poursuivre cet objectif, continuer à satisfaire nos clients en sublimant leurs produits.

Quels atouts offre votre entreprise et vous démarquent de la concurrence ?
Le premier, c’est l’âge des cartonnages VINCENT-JOURET, grâce à ses 111 ans d’expérience aujourd’hui, l’entreprise a acquis un savoir-faire évident, qui a su se remettre en question quelques fois, mais qui s’est toujours transmis et qui perdure avec les années.
Ensuite, notre réactivité, la taille “humaine” des cartonnages VINCENT-JOURET permet une réactivité très appréciée. Vu le contexte économique actuel, les décisions tardent à se prendre, mais lorsqu’une commande est effectivement confirmée, la fabrication doit être très rapide. Nous sommes en mesure de répondre à ces délais raccourcis tout en gardant une qualité irréprochable bien sûr.

En quoi le label “Made in France” peut-il apporter aux acteurs industriels français un “plus” par rapport aux autres industriels européens ?
La label du “made in France” est bien réelle par rapport aux autres industriels européens. Valoriser le “fabriqué” Français est un excellent moyen de promouvoir des valeurs authentiques. En même temps, cette qualité Française n’est pas que fictive, car nous avons des normes à respecter au niveau de l’environnement. Les cartons, les colles, les matières premières en général, doivent répondre à ces normes.

Quelle position votre entreprise occupe-t-elle au niveau de la sous-traitance ? Précisez si vous êtes majoritairement un sous-traitant ou faites-vous appel à des sous-traitants.
Nous sommes rarement sous-traitants, éventuellement avec des confrères imprimeurs. Nous ne sous-traitons que l’impression des décors de boites et le thermoformage pour les cales intérieures si besoin.

Dans ce cadre, pouvez-vous nous donner quelques exemples d’entreprises (en précisant leurs raisons sociales) pour qui vous travaillez et/ou d’entreprises avec qui vous sous-traitez ?
Nous travaillons pour Jean Lenoir qui a crée “le nez du vin” et “le nez du whisky” (vins), Sabaton, Imbert, Hédiard (confiseurs), plusieurs marques champenoises et viticoles, dont Taittinger, Pommery, Cave de Tain, etc…pour Brun de Vian Tiran (couvertures de qualité), la Société Générale, les boites de jeux avec Sentosphère, Archaéologia, etc…

Quelle place tient le marché européen dans votre activité ? Et, plus particulièrement, quels pays européens tiennent une place importante dans votre activité ?
Nous avons peu de clients européens.

Le marché européen est-elle/a-t-elle été une opportunité pour votre entreprise ?
Carrément NON, car nous sommes aujourd’hui plutôt confrontés à la concurrence européenne qui proposent des tarifs souvent inférieurs de 30 à 40 %.

La politique économique de la France, dans le contexte européen, répond-elle aux attentes des industriels français ?
Comme vous le demandez dans votre question, il s’agit du contexte européen, et la politique de la France dans ce contexte ne répond absolument pas aux attentes des industriels Français.

Comment voyez-vous l’avenir de la sous-traitance dans le cadre européen ?
Les cartonnages VINCENT-JOURET existent depuis 1905 ! Les deux trophées que nous avons obtenus attestent du savoir-faire et de la qualité de nos prestations. Sous-traiter en Europe signifie à moyen terme la fuite de ce savoir-faire à l’étranger mais surtout et c’est plus grave, la diminution des emplois français. En tant que chef d’entreprise, nous refusons ce scénario catastrophe pour ce secteur d’activité.

Quels sont, à votre avis, les principaux challenges à relever pour les prochaines années ?
Construire l’industrie Française des prochaines années est un défi que nous relevons chaque jour. Etre à la pointe de l’innovation, dépasser la frontière technologique pour proposer les produits et les usages de demain.

Qu’attendez-vous des instances européennes, en termes de réformes d’ordres fiscaux et économiques, en faveur de votre secteur d’activité ?
L’état doit afficher des priorités claires et simples: actionner du côté des banques pour soutenir les entreprises, les aider à évoluer grâce à un partenariat solide et durable, dégager des financements en laissant les entreprises travailler pour définir leur stratégie. L’état devrait également baisser les diverses charges qui pèsent sur les sociétés. Quoi qu’il en soit, il est hors de question de finir sur une note pessimiste, il est grand temps que l’industrie Française évolue.
VINCENT-JOURET souhaite être de ces entreprises qui font acte de résistance en affirmant haut et fort que le “made in France” n’est pas un concept désuet mais bien au contraire une initiative moderne et prometteuse.

Chez VINCENT-JOURET, nous nous battons ensemble salariés et employeurs, avec courage (il en faut) et détermination (il en faut aussi), pour garder nos emplois et notre expertise. Nous avons fait un choix civique et nous l’espérons stratégique: celui de défendre notre patrimoine industriel et de continuer à valoriser le savoir-faire Français.

Fiche signalétique

Emballage et conditionnement

Fabrication coffrets et etuis en carton

ACTIVITÉ PRINCIPALE : FABRICATION COFFRETS et ETUIS en CARTON
COORDONNÉES : Adresse : 7 rue ampère • Code postal : 07 200 • Ville : Aubenas • Pays : France • Tél. : +33 4 75 93 67 30 • Fax : +33 4 75 35 48 00
SITE INTERNET : www.vincentjouret.fr • E-MAIL : contact@vincentjouret.fr
CONTACT : PDG : Mr LOISEL Jean-Luc • Project Manager : Mme LOISEL Corinne. (associée et DAF) • Project Manager : Mr DECHAUD Marc (chef d’usine).
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : Nombre de salariés : 17 • CA : 1 720 K€ • Export : 2 % • Code NAF/(APE ) : 1721 B
ACTIVITÉS : FABRICATION de coffrets et étuis en carton.
CAPACITÉS DE PRODUCTION : plusieurs millions de boites.
MARCHÉS CLIENTS : principalement Français
PAYS OU ZONES D’EXPORTATION : • Europe : Italie, Belgique

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de l’emballage et du conditionnement.

Retour à la page d’accueil