Entretien avec Monsieur Dell, Directeur.

Avec une présence physique dans le monde entier, Stocko Contact ne cesse son développement à l’international et le renforcement de sa position sur le marché
français.

Consulter la fiche signalétique
FABRICATION DE COMPOSANTS ÉLECTROTECHNIQUES.ECHOS-INDUSTRIE : Monsieur Dell, expliquez-nous le cœur de métier de votre entreprise.
Monsieur Dell : Stocko Contact existe depuis 1957 en France suite à la création de la maison mère fondée en 1901 en Allemagne. C’est dire que nous bénéficions d’une expérience quasi centenaire et d’un savoir-faire reconnu mondialement. Le groupe est producteur mondial de connecteurs, contacts à sertir, cosses nues et pré-isolées ainsi que de moyens de pose. La qualité de nos produits et de l’entreprise est non seulement reconnue par diverses certifications obtenues et maintenues depuis des années mais aussi par la fidélité de nos clients.

ECHOS-INDUSTRIE : Justement, qui sont vos clients ?
Monsieur Dell : Tous les gros fabricants dans le domaine de l’électroménager passent par notre entreprise. Pour ne citer que quelques grands noms parmi notre clientèle nous comptons ELECTROLUX, BRANDT, BOSCH. Nous avons aussi développé nos secteurs d’activité et intervenons pour RENAULT notamment. Nous avons la chance d’avoir un portfolio important et parmi ces références clients nous comptons aussi SEB qui nous a poussé de facto à nous lancer dans l’aventure chinoise.

ECHOS-INDUSTRIE : Vous êtes implantés dans de nombreuses régions du
globe, pourquoi avoir choisi la Chine. N’aviez-vous pas peur de la concurrence chinoise ?
Monsieur Dell : Absolument pas, au contraire. Nous avons eu une demande de notre client SEB qui souhaitait optimiser ses coûts en s’installant en Chine mais sans sacrifier la qualité. Du coup, SEB a continué à commander nos cosses et nous avons ouvert un site en Chine. Nous ne fabriquons pas en Chine mais en France et en Allemagne pour livrer en Chine.

ECHOS-INDUSTRIE : Mais comment faites-vous pour demeurer compétitif dans cette configuration ?
Monsieur Dell : Tout simplement parce que la production de nos pièces est automatisée et ne demande pas beaucoup de main d’œuvre. Il n’y a donc pas d’impact de la ressource humaine sur notre coût de production. Nous demeurons donc fiable, qualitatif et compétitif. A tel point que non seulement SEB Chine nous commande nos cosses mais aussi les entrepreneurs chinois pour leur marché local ou à l’export ! C’est dire notre hyper compétitivité.

ECHOS-INDUSTRIE : Vous parliez de qualité de vos produits, quelle est votre démarche en ce sens ?
Monsieur Dell : Stocko contact est certifié tant en France qu’en Allemagne depuis très longtemps. Le site français est certifié depuis 1994 iso 9001, ISO TS 16949 en 2006 et nous n’avons pas cessé de reconduire cette certification depuis. En 2012, nous avons entrepris une démarche environnementale avec la norme iso 14001, démarche suivie par l’Allemagne qui est allée plus loin encore avec sa certification iso 50001 pour les économies d’énergie.

ECHOS-INDUSTRIE : Stocko Contact est une entreprise fiable et pérenne, quels ont été les clés de son succès ?
Monsieur Dell : Depuis un certain temps déjà, nous avons la chance d’évoluer de façon dynamique sans aucune baisse d’activité. Le chiffre d’affaires en 2015 était de 100 millions pour le groupe et de 36,7 millions pour la filiale française. Cette année nous pensons atteindre 110 millions consolidés et 38 millions pour la France. Cette constante progression est due à notre savoir-faire, la qualité de nos produits, notre capacité à développer des solutions customisées pour les clients outre notre politique d’externalisation. De plus, nous n’avons pas hésité à investir quand il le fallait pour augmenter la capacité de production. Nous avons acquis de nouvelles machines, augmenté la surface de production de 3000 m2, ce qui fait qu’aujourd’hui nous pouvons produire tous types de pièces des plus petites aux plus volumineuses pour le secteur de l’automobile. Rendez-vous compte nous avons produit en 2015 plus de 3 milliards de pièces !

ECHOS-INDUSTRIE : Quelles sont vos perspectives de développement ?
Monsieur Dell : Nous souhaitons maintenir la croissance et la reconnaissance de la qualité de notre service. Nos perspectives sont de maintenir ces métiers de la cosse et d’innover avec des produits qui rentrent dans notre savoir-faire, associer l’injection avec le surmoulage pour rester leader.
Par ailleurs, nous souhaitons maintenir nos certifications iso et avancer davantage dans la démarche environnementale en obtenant la certification iso 50001 relative aux économies d’énergie.

Fiche signalétique

Sous-traitance industrielle Made in France

 Sous traitant industriel stocko contactACTIVITÉ PRINCIPALE : FABRICATION DE COMPOSANTS ÉLECTROTECHNIQUES.
COORDONNÉES : 7, route d’Eichhoffen – CS 40017 – ANDLAU • Code postal : 67145 • Ville : BARR Cedex • Pays : FRANCE
Tél. société : +33 388 585 858 • Fax : +33 388 585 888
SITE INTERNET : www.stocko-contact.com • E-MAIL : andlau@stocko-contact.com
CONTACTS : PDG : M. SERVI • Project Manager : M. QUIGNON.
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : C.A. : 36,7 M € • Export : 78 % • Code NAF : 2790Z • Nombre de salariés : 200
ACTIVITÉS : Fabrication de divers composants électrotechniques • Cosses et connexions en bande • Connecteurs • Capuchons isolants et moyens de pose associés.
CAPACITÉS DE PRODUCTION : 12-15 M de cosses /jour.
La filiale française fut créée en 1957, elle compte 200 personnes actuellement.
Un des leaders français dans son domaine, notamment la cosse en bande avec une production de plus de 3 Mds de pièces par an !
Nous disposons de 26 presses, 2 lignes de traitement de surface et des moyens pour la réalisation de nos propres outils de découpe ainsi que des périphériques de production mais également des moyens de pose associés pour nos clients.
MARCHÉS CLIENTS : Automobile • Électroménager • Industrie.
PAYS OU ZONES D’EXPORTATION : Europe • Afrique • Amérique : Canada • Asie.
UNITÉS DE PRODUCTION À L’ÉTRANGER : Via notre maison-mère, une filiale en Allemagne.

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de la sous-traitance industrielle Made in France

Retour à la page d’accueil