L’amitié profonde qui unit la France et l’Espagne repose sur une longue histoire commune qui a su surmonter les guerres passées et les crises des temps plus proches. Nous partageons, aujourd’hui, outre des valeurs et idéaux, une analyse lucide des nécessités du monde actuel.
Cette amitié profonde n’est pas feinte, comme elle n’est pas vaine. Car la France et l’Espagne sont des alliés objectifs dans les secteurs les plus importants de leurs économies, de l’agriculture à l’automobile. Nous sommes devenus l’un pour l’autre pays des partenaires essentiels. Les Pyrénées ne sont plus un obstacle. Ainsi, une même détermination de part et d’autre de la frontière a permis dans le domaine fondamental des interconnexions de transports (ferroviaire, maritime) et d’énergie (gaz et électricité), des avancées remarquables.

S’inscrire gratuitement sur l’annuaire de la sous-traitance industrielle

france espagne

Car la France et l’Espagne sont des alliés objectifs, encore et toujours, face au terrorisme : notre coopération policière et judiciaire, contre l’ETA, a conduit l’organisation terroriste à annoncer “la fin définitive de son activité armée”, fin 2011, après 43 ans de violences.

Pour autant, le Président de la République l’a affirmé à Sa Majesté Juan Carlos et au chef du gouvernement, Mariano Rajoy, le 16 janvier dernier à Madrid : “La France maintient son engagement total, constant et sans faille aux côtés de l’Espagne. La France ne baissera jamais la garde”.

La coopération entre nos deux pays a été exemplaire. Il nous faut désormais étendre cette action commune et lutter avec autant d’intensité et d’efficacité contre le terrorisme international – la coopération est déjà très étroite s’agissant notamment de la libération de nos compatriotes respectifs retenus en otages par AQMI, dans le Sahel – ou encore du crime organisé, du trafic de stupéfiants et d’êtres humains, etc.

france espagne

Car la France et l’Espagne sont des alliés objectifs face aux grands défis et grands enjeux sur la scène internationale (Libye, Iran, Syrie) et travaillent en étroite concertation. Les deux pays sont également des alliés en Europe.
Alors que commence 2012 et que nous franchissons une nouvelle étape de la construction de la zone euro, la France mesure combien l’Espagne joue pleinement son rôle au service de la construction européenne. Elle lui apporte son engagement européen, son courage pour mener à bien les réformes qui s’imposent.

2012 est d’ores et déjà, pour la relation bilatérale, à la fois l’union du coeur et de la raison, une année marquée du sceau de la solidarité.C’est une nécessité, en effet, d’être solidaire pour faire face à la crise économique, pour assurer la stabilité financière et l’assainissement budgétaire, et aussi moderniser nos économies et renforcer notre compétitivité afin de garantir une croissance sur le long terme.

De ce fait, la question de la gouvernance économique est bien au coeur des deux grands enjeux européens : créer des emplois et préserver nos modèles sociaux, car plus de 23 millions de personnes sont aujourd’hui sans emploi en Europe. Sur ces bases, la France sait pouvoir travailler avec l’Espagne pour promouvoir une intégration économique équilibrée et solidaire.

Grâce à cette volonté partagée d’effort et de réforme, nous pourrons établir un partenariat spécial entre la France et l’Espagne dans le cadre européen pour aborder avec succès les prochaines étapes d’une meilleure gouvernance de la zone euro, en vue, et l’essentiel est là, de recréer de l’emploi et de la croissance.

Sur les 2,5 millions de Français qui vivent à l’étranger, environ 200 000 résidents en Espagne. Plus de 9 millions de touristes français et près de 5 millions de
touristes espagnols ont choisi en 2011 de visiter l’Espagne ou la France.
Ces chiffres sont très révélateurs de l’attraction qu’exerce chaque pays l’un envers l’autre.

Bruno Delaye Ambassadeur de France en Espagne
Bruno Delaye Ambassadeur de France en Espagne

L’ensemble des données présentées dans ce dossier, qu’il s’agisse de la présence française en Espagne ou de la coopération économique et commerciale, sécuritaire et judiciaire ou encore culturelle et éducative, de défense et d’armement etc., sont d’autres exemples signi-ficatifs de la coopération étroite qui unit la France et l’Espagne. Une relation de confiance.

 ÉCONOMIE ET COMMERCE

Les échanges franco-espagnols traduisent l’interdépendance des deux économies : la France est le premier partenaire commercial de l’Espagne, avec des échanges se montant à plus de 50 milliards d’euros par an ; son deuxième fournisseur (11 % des importations espagnoles), et son premier client (17,9 % des exportations espagnoles).
Cette relation commerciale étroite se double d’intenses investissements croisés : la rance est le troisième investisseur en Espagne avec plus de 1800 filiales qui génèrent plus de 285 000 emplois, notamment dans l’automobile, la grande distribution, l’agroalimentaire, les télécommunications. Le tourisme constitue une composante importante de la balance des échanges bilatéraux.
Dans le secteur bancaire, les banques françaises sont le second créditeur de l’Espagne et les premières détentrices de dette publique espagnole. Réciproquement, l’Espagne est le troisième client de la France (7,4 % des exportations françaises) et se place en cinquième position des pays fournisseurs de la France (6,4 % des importations françaises).

Le commerce franco-espagnol
En 2011, la France est le 1er client et le 2e fournisseur de l’Espagne.
L’Espagne est le 3e client et le 5e fournisseur de la France.

Les volontaires internationaux en entreprise (vie)
Le Volontariat International en Entreprises (VIE) permet aux entreprises françaises de confier à un jeune, femme ou homme, jusqu’à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période de 6 à 24 mois, renouvelable une fois. Ce dispositif est géré par UBIFRANCE, l’agence française pour le développement international des entreprises.
• VIE au 1er janvier 2012 : dans le monde : 7 081 VIE en Espagne : 114 VIE.
• 68 entreprises ont actuellement recours aux VIE en Espagne.
37 % sont des PME (Petites et Moyennes Entreprises)
9 % sont des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire)
56 % sont des GE (Grandes Entreprises)

Grand Prix VIE 2011, Résidence de France (29/11/2011)
• Les secteurs les plus porteurs pour les VIE en Espagne :
Banque • Fabrication de véhicules, • Ameublement • Décoration • Luminaires • Commerce • Industrie • Télécoms • Assurance • Éditeurs de logiciels • Énergie conventionnelle • Internet • Métallurgie • Sidérurgie…

• Grand Prix VIE
Les trophées du “Grand Prix VIE” récompensent chaque année la mission d’un VIE au servicedu développement d’une PME ou d’un grand groupe français.
En 2011, 30 VIE ont déposé, auprès du Bureau UBIFRANCE en Espagne, un dossier de candidature dans l’une des trois catégories en lice :
“Performance commerciale”, “Innovation et Créativité” et “Ouverture de marché et Implantation”.

Retourner au sommaire de la sous-traitance industrielle en Espagne.