Les produits de fonderie sont toujours à la base d’un grand nombre de produits industriels. Dans ce secteur également, la technologie n’arrête pas d’évoluer et reçoit en permanence de nouvelles impulsions. 

S’inscrire gratuitement sur l’annuaire de la sous-traitance industrielle

Que produisent les fonderies ?
Il s’agit d’entreprises qui produisent des pièces métalliques à l’aide de moules et de fours de fusion. Il peut s’agir de petites pièces pour les voitures et les produits de construction, mais également d’éléments de plus grande taille destinés aux éoliennes off-shore, par exemple. Des fonderies sont également spécialisées dans les pièces de précision pour le secteur électronique et le secteur médical. En tant que sous-traitant, ce secteur joue donc un rôle stratégique dans le tissu économique. Le secteur de la fonderie occupe quelque 3.000 personnes dans notre pays et réalise un chiffre d’affaires total de plus de 420 millions d’euros. La Belgique compte 38 fonderies industrielles.

En Belgique, où le secteur occupe ± 3.000 personnes, ce sont 140.000 tonnes de pièces de fonderie qui sont produites chaque année, dont la moitié est destinée à l’exportation.

R&D et production
Agoria et Sirris soutiennent ce secteur et ses clients par le biais de diverses initiatives. Les alliages hybrides, la technologie d’impression 3D pour séries complexes et limitées, l’optimisation de la topologie et l’intégration de fonctions (“smart castings”) sont autant de thèmes sur lesquels les experts de Sirris travailleront au cours des prochains mois.
Sur le plan technologique, il faut souligner l’investissement dans 2 nouveaux fours pour le développement de nouveaux alliages et l’optimisation du processus. Une fonderie pilote flambant neuve a été inaugurée à Zwijnaarde (Gand), représentant un investissement de 550.000 euros (en collaboration avec OCAS et CRM). L’installation est utilisée par des fonderies et des acheteurs de pièces coulées pour apprendre à obtenir des pièces bonnes du premier coup et tester de nouveaux alliages spécialisés. En Belgique, où le secteur occupe ± 3.000 personnes, ce sont 140.000 tonnes de pièces de fonderie qui sont produites chaque année, dont la moitié est destinée à l’exportation.

fonderie belge

Une demande grandissante
Dans le monde, la demande en pièces de fonderie ne cesse d’augmenter. L’industrie des véhicules (automobiles et camions) constitue un des principaux clients de ce secteur. L’amélioration du niveau de vie dans les pays émergents et la réglementation toujours plus stricte en matière d’efficacité énergétique dans l’industrie des poids lourds constituent à cet égard les principaux moteurs. Parmi les autres marchés de croissance, citons la chimie, l’industrie alimentaire et le secteur énergétique. Les clients belges commandent quelque 150.000 tonnes de pièces de fonderie par an.

Retourner au sommaire de la sous-traitance industrielle en Belgique.