La Belgique :  une personnalité distincte

408
france belgique

Il est assez tentant de faire de la Belgique un prolongement de la France, elle est proche, à 1 h 22 de Paris et pour une part francophone mais la proximité s’arrête là.

S’inscrire gratuitement sur l’annuaire de la sous-traitance industrielle

Repères
Il y a la Wallonie francophone, une région qui a énormément souffert de l’abandon de l’activité du charbon et qui se relever en jouant la carte de l’innovation.
La Flandre est néerlandophone, dynamique, elle possède de grands ports maritimes que sont Gand et Anvers (2ème port européen).
Une partie de la Belgique est germanophone, notre une porte vers l’Allemagne.
Et puis il y a Bruxelles, capitale internationale, multiculturelle qui accueille près de 45 nationalités et de nombreux sièges sociaux de grandes entreprises.

istock_71851037_largeAvis aux entrepreneurs
La Belgique n’est pas une extension logique de l’hexagone, bien au contraire, et même si des atomes crochus donnent des aises à certains, il va de soit que le consommateur belge ne perçoit pas le français et ses produits / services de la même manière.
Marché fiable et mature, de nombreuses entreprises françaises l’ont déjà compris. La France occupe une des premières places dans les relations commerciales du Royaume. La Belgique est un pays de première destination souvent minimisé par les exportateurs, certains diront qu’il faut commencer par la Belgique pour faire « ses griffes » à l’export, que c’est un pays accessible et que les belges sont « sympas » donc réceptifs aux produits français.
D’autres expliqueront que la Belgique, de part sa complexité et son personnel polyglotte est un marché extrêmement compétitif et qu’il faut déjà bénéficier d’expériences certaines pour pénétrer les réseaux de distribution et vendre en Belgique.
La Belgique est un marché petit par sa taille, mais complexe par sa structure.
Le Service d’Appui aux Entreprises de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie de Belgique oeuvre chaque jour au bon rapprochement de ces deux pays et permet à de nombreuses sociétés françaises et étrangères de pénétrer le marché en toute quiétude.
Plaque tournante de commerce au coeur pleinement international, la Belgique constitue une plate forme de choix pour des projets d’investissement ou de commerce.

La Belgique a joué un rôle important dans la construction de l’Union économique belgo-luxembourgeoise, du Benelux et de l’unification européenne. 

Un État fédéral
Les questions communautaires jouent un rôle capital dans l’histoire politique récente. Quatre réformes de l’État ont transformé la Belgique en État fédéral. La scène politique est également dominée par des problèmes économiques et par une internationalisation croissante. La Belgique a joué un rôle important dans la construction de l’Union économique belgo-luxembourgeoise, du Benelux et de l’unification européenne. En tant que membre des Nations Unies et au service de la paix dans le monde, la Belgique engage régulièrement ses troupes pour participer aux actions internationales ou envoie des observateurs sur place.

Aspects politiques
Le premier article de la constitution belge est le suivant « La Belgique est un État fédéral qui se compose des communautés et des régions. ». Les articles suivant détaillent ces aspects soulevés.
La Belgique est donc un État fédéral depuis 1993 et comprend 3 communautés : française, flamande et germanophone. Le royaume se divise en 3 régions : flamande, wallonne et Bruxelles-Capitale. Le français est parlé en Wallonie et à Bruxelles-Capitale, le néerlandais en Flandre et à Bruxelles-Capitale. L’allemand est parlé à l’est de la Wallonie, en province de Liège.
La Flandre se compose des provinces suivantes : Anvers, le Brabant flamand, la Flandre occidentale, la Flandre orientale et le Limbourg.
La Wallonie se compose des provinces suivantes : le Brabant wallon, le Hainaut, Liège, le Luxembourg et Namur.

R
épartition des pouvoirs
L’État fédéral dispose d’une compétence exclusive dans les domaines de la justice, de la Défense nationale, de la sécurité sociale, et ; de façon toute théorique désormais, dans celui de la Monnaie. Il dispose d’une compétence partagée dans le domaine des relations extérieures, y compris le commerce extérieur.
Les régions sont compétentes dans les matières localisables sur un territoire, à savoir : l’aménagement du territoire et le logement, l’environnement, la protection de la nature et la rénovation rurale, l’eau, l’énergie, la politique économique (pour toutes les questions qui ne relèvent pas de la compétence de l’État fédéral), les transports et les communications, l’emploi, etc.
Les communautés linguistiques (flamande, francophone et germanophone), sont compétentes dans les matières qui intéressent les personnes, c’est-à-dire principalement : les affaires culturelles, l’audiovisuel, le tourisme, la formation professionnelle, l’enseignement, la santé, l’aide sociale, la protection de la jeunesse, etc.

Retourner au sommaire de la sous-traitance industrielle en Belgique.