Présentation de l’entreprise par son PDG, Monsieur Bruno Ribó.

Jegan, c’est l’histoire moderne d’une entreprise qui, en plus de 100 ans d’histoire, aura traversé une crise sans précédent et qui aurait pu lui être fatale. Grâce à l’engouement, la passion et le dévouement de ses salariés devenus depuis 1991 leurs propres patrons, l’entreprise ne cesse de se développer et d’innover.
Récit de l’aventure Jegan qui se décline désormais avant tout à l’export.

Sous traitant industriel JeganÉCHOS-INDUSTRIE : Monsieur Ribó, l’entreprise Jegan est née de la volonté de ses salariés de sauver l’entreprise centenaire de leur patron. Racontez-nous cette transition.
Monsieur Bruno Ribó : L’entreprise Industrias Egaña a été créée en 1870. A cette époque, l’activité était centrée sur la production d’emblèmes militaires par estampage. En 1972, elle change de nom et devient l’entreprise Juan Egaña. Elle développe son activité dans les objets publicitaires. Mais la crise n’épargnera pas la société et plutôt que de subir la faillite de
leur entreprise, les salariés décident de réagir : ils s’associent pour le rachat de celle-ci. En 1991, la société change de nom et de structure et devient l’entreprise JEGAN.

ÉCHOS-INDUSTRIE : C’est une histoire peu ordinaire et passionnante à l’heure où les questions de politique sociale – en fond de crise économique – secouent un peu tous les gouvernements en Europe. Diriez-vous que ce changement d’orientation a été à l’origine du succès de JEGAN ?
Monsieur Bruno Ribó : Tout à fait. Les salariés y ont mis toute leur âme. Ils ont travaillé sans relâche, sans compter les heures, sans repos. Tous leurs weekends étaient consacrés au sauvetage de l’entreprise. Et cela a payé. Vingt-cinq ans après, nous sommes une société ou tous les salariés sont propriétaires de la société. Ils ont donc un statut qui les intéresse particulièrement au développement de l’entreprise.
Notre chiffre d’affaires est désormais porté à 10 millions d’euros.

ÉCHOS-INDUSTRIE : Et qu’en est-il de votre cœur de métier ?
Monsieur Bruno Ribó : L’entreprise JEGAN s’est spécialisée dans le secteur automobile qui représente d’ailleurs 60 % de notre chiffre d’affaires. Nous fabriquons des pièces sous pression d’injection Zamak. Assurons la finition des pièces avec revêtements galvanique, peinture, assemblage. Forte de son expérience de survie en période de crise, l’entreprise JEGAN a beaucoup misé sur son développement à l’international ainsi que sur la diversification des secteurs adressés. Ainsi, vous pourrez trouver Jegan dans la production automobile comme dans d’autres secteurs tels l’industrie de l’électroménager ou l’électronique. jegan fonderie sous pression espgagne

ÉCHOS-INDUSTRIE : Vous parlez de développement à l’international, où se situe la France dans celui-ci ?
Monsieur Bruno Ribó : Historiquement la France fait partie des premiers pays avec lesquels nous avons développé du commerce, comme avec l’Allemagne. Nous avons aussi des relations d’affaires avec la Corée, le Brésil, le Mexique, la Pologne. L’export
représente 80 % du chiffre d’affaires de la société. Ceci étant, nous avons décidé de mettre l’emphase sur nos échanges avec la France et avons embauché récemment une personne en charge de ce développement. Pour Jegan, la France représente un lieu naturel de développement du commerce compte tenu de notre situation géographique (50 km de la France) et de notre proximité culturelle.

ÉCHOS-INDUSTRIE : Si vous deviez résumer les traits caractéristiques de Jegan qui vous différencient de vos concurrents, que diriez-vous ?
Monsieur Bruno Ribó : C’est très simple. Il y a trois éléments essentiels qui nous caractérisent : tout d’abord la capacité de production qui est énorme et nous différencie très franchement de nos concurrents car nous avons un parc de machines à injection important. Ensuite, le côté social de la société qui en fait une entreprise unique en son genre : tout est tourné autour du respect de la ressource humaine, de son implication dans la prise de
décision et dans la production de résultats. Enfin, et cet élément n’est pas le moindre, c’est le caractère innovant de JEGAN. Nous pouvons vraiment dire que nous engageons des efforts constants pour être à la pointe de l’innovation et que nos concurrents n’ont pas atteint un tel degré d’innovation.
Je crois que pour résumer Jegan, si tant est qu’on puisse le faire, les mots passion et engagement (des salariés), innovation et externalisation sont ceux qui correspondent le mieux aux valeurs et au sens du développement de l’entreprise…

Fiche signalétique

Sous-traitance industrielle Espagne

www.jegan.esjegan fonderie sous pression espgagne

ACTIVITÉ PRINCIPALE : FONDERIE INJECTION SOUS PRESSION.
COORDONNÉES • Adresse : Polígono Industrial Itziar, parcela F6 •
Code postal : 20829 • Ville : ITZIAR • Pays : ESPAGNE •
Tél. : +34 943 199 290 • Fax : +34 943 199 434
SITE INTERNET : www.jegan.es • E-MAIL : jegan@jegan.es
CONTACT : PDG : M. Bruno RIBÓ • Project Manager : Mme Txakartegi.
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : C.A. : 10.000.000 € • % Export : 80
ACTIVITÉS : Fabrication de pièces (techniques et décoratives) sous pression
d’injection Zamak.
Finition de pièces entièrement en interne : revêtements galvaniques, peinture, mécanisé, assemblage.
CAPACITÉS DE PRODUCTION : Nous intégrons les dernières technologies de machines d’injection par chambre chaude avec un parc de presses de 50 à 220 tonnes pour le poids de pièces allant de 3 à 3.000 g.
MARCHÉS CLIENTS : Industrie automobile • Industrie électroménager • Industrie électronique.

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de la sous-traitance industrielle en Espagne

Retour à la page d’accueil