Le matériau papier-carton est le premier des matériaux utilisés dans l’emballage, en France et dans le monde. Ce leadership est aussi vrai en termes de chiffres d’affaires.

Tour d’horizon
En France, ce ne sont pas moins de 4,5 millions de tonnes qui sont produites pour être transformées en systèmes d’emballage les plus variés et touchant tous les secteurs industriels et commerciaux – ce qui représente un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros. La forte intégration des usines de production, petites et grandes, dans les régions françaises, proches des sources d’approvisionnement a permis à cette industrie de développer l’une des gammes de papiers et cartons d’emballage les plus complètes du monde (avec les USA et le Japon). Aujourd’hui, ce secteur industriel majeur s’articule autour de trois familles de produits : les papiers d’emballages, le carton plat (ou compact par opposition au carton ondulé, matériau transformé) et les papiers pour ondulé.

carton emballage

Un matériau de choix : le carton
Boîtage de parfum de luxe, pack de regroupement des yaourts, boîte pâtissière, étui pharmaceutique, le cartonnage pliant pénètre quotidiennement l’univers du consommateur. Ses qualités industrielles, pratiques et créatives ont conquis tous les secteurs. Léger et valorisant, il met en avant les marques, valorise les produits, signale les promotions, renseigne le consommateur, renforce sa sécurité (DLC, composition des produits, conseils d’utilisation,…) et emballe efficacement, en grande consommation comme en vente au détail.

Aussi discret à plat qu’attrayant en volume
Livré à plat chez le conditionneur, le cartonnage pliant est l’emballage gain de place par excellence : un vrai atout économique et écologique en matière de stockage et de transport ! Mis en volume, il se prête à toutes les déclinaisons possibles autour du parallélépipède et s’adapte en beauté au produit qu’il emballe et valorise, sans oublier de le protéger efficacement. Car malgré sa légèreté, il n’est pas dépourvu de robustesse, comme le prouvent les étuis pour packs de bière.

Un champion de la communication
Soit un carton compact, de bonne texture fibreuse, dont une face est noble : toutes les impressions sont permises, tous les décors et les messages sont possibles. Etant donné que les constructions géométriques et les formes sont multiples, l’emballage en carton pliant s’est imposé comme support de l’identité de la marque et outil essentiel de la communication du produit sur le lieu de vente, sans oublier sa mission informative. Fonctionnel, valorisant, jamais à court d’idées, rares sont les produits qui ne l’ont pas adopté !

Adapté aux grandes comme aux petites séries
Le cartonnage pliant s’impose comme la solution logique au conditionnement des produits de grande consommation. D’abord par ses outils de production hautement performants et ses technologies adaptées aux demandes les plus ouvertes, mais surtout parce qu’il est mécanisable : les opérations de mise en volume, de remplissage, de fermeture, de regroupage et de codage des produits sont automatisées, pour une mise en œuvre rapide et rationnelle. La performance des moyens de production les rend tout aussi adaptés aux séries courtes.

Un savoir-faire de référence
Les professionnels du secteur ont su partager leurs connaissances en publiant des documents fondateurs :
▪ le Code ECMA (Association Européenne des Fabricants de Cartonnage Pliant), nomenclature logistique et normalisée recensant plus d’une centaine de productions différentes et permettant l’attribution d’un code universel,
▪ le Dictionnaire ECMA des cartonnages pliants, édité en quatre langues, définissant un glossaire des termes de métiers les plus courants,
▪ le Guide pratique d’éco-conception publié pour la première fois en 2006 par Pro Carton (Association européenne de promotion de la boîte pliante), en partenariat avec l’Ademe.

Le carton et l’environnement
Le carton est issu d’une ressource naturelle renouvelable : la fibre de cellulose. Cette matière première possède une formidable aptitude au recyclage, ce qui a permis à la filière de s’engager très tôt dans une gestion responsable de la ressource : gestion durable de la forêt, collecte et recyclage des emballages usagés, réutilisation de la fibre. Aujourd’hui, plus de 3 emballages sur 4 sont recyclés, soit un taux de recyclage exceptionnel de plus de 84 % !
Parallèlement, la filière papier carton est fortement impliquée dans la recherche de l’amélioration de la recyclabilité et dans la démarche d’éco-conception des emballages.

Retourner au sommaire de la emballage et conditionnement.