emballage recyclage conditionnemnt

Les problèmes environnementaux prennent de plus en plus de place dans la conscience des consommateurs : sensibles à l’impact des emballages sur l’environnement, ils tendent à modifier leurs habitudes d’achat en conséquence. Aujourd’hui, les marques proposent des produits inspirés de “l’attitude écolo” au quotidien.
A quelles conditions un emballage est reconnu comme respectueux de l’environnement ? Il doit comprendre des produits innovants fabriqués à partir de matériaux naturels, des emballages comestibles ou facilement biodégradables avec un objectif zéro CO2.

Des emballages révolutionnaires

La wikipearl
La technologie WikiFoods élaborée en partenariat avec l’entreprise Stonyfield (Groupe Danone) a introduit les emballages naturels. Bien plus que respectueuse de l’environnement, cette technologie propose une gamme d’aliments et de boissons dans des emballages consommables à base d’ingrédients naturels. Wikifoods permet en effet d’offrir aux consommateurs des perles fruitées congelées et munies de l’emballage alimentaire WikiPearl, inspiré de la nature et, en particulier, de la peau des fruits et légumes. Disposant d’une mince pellicule empêchant perte d’eau et entrée des contaminants, le revêtement est formé d’un gel électrostatique élaboré grâce aux interactions, entre autres, des particules alimentaires naturelles.

Le projet « This Too Shall Pass »
Pour d’autres concepteurs d’emballages, la relation entre l’aliment et l’emballage devrait être symbiotique, c’est-à-dire que les récipients ne devraient pas vivre plus longtemps que leur contenu. Le projet “This Too Shall Pass” met en avant trois produits dont l’emballage alimentaire se décompose avec son contenu.
• Un emballage alimentaire fait de sucre caramélisé enduit de cire très innovant prévu pour une alimentation à base d’huile.
• Un emballage alimentaire destiné aux boissons possédant une courte durée de vie et qui doivent être réfrigérées : jus de fruit frais, smoothies, crème où il suffit de planter une paille pour consommer la boisson.
• Un emballage alimentaire destiné à contenir des matières sèches, graines et riz, en petite quantité bien sûr pour un usage instantané fait de cire d’abeille, facilement biodégradable qu’il il suffit de l’éplucher comme un fruit.

emballage recyclage conditionnemnt

L’emballage connecté
L’emballage doit aussi satisfaire les consommateurs sur un autre point d’importance : la confiance. Cette confiance entre les marques et les consommateurs de voit fortement liée à l’essor d’internet et des nouvelles technologies.
Qu’attend-on des emballages connectés ? Qu’ils soient des packagings intelligents (smart packaging), ayant la capacité de se connecter aux objets, d’utiliser des technologies NFC, RFID, QR code ainsi que des interfaces spécifiques pour les smartphones.
Diageo, Rémy Martin et le groupe Ferngrove Wine ont en commun d’avoir tous introduit des bouteilles connectées supportant les technologies NFC avec pour principaux objectifs d’augmenter le taux d’engagement des consommateurs et de donner des informations sur les bouteilles.
Comment ? Il suffit de déposer son smartphone sur le haut de la bouteille afin d’identifier le produit et vous assurer de son authenticité.

Dans quel but ? Au producteur, cette technologie permet de suivre les bouteilles tout au long de la supply chain et aux revendeurs et consommateurs, elle permet de s’assurer de l’authenticité des bouteilles de vin.

Des emballages en mouvement
La rapidité frénétique de nos rythmes de vie entraînent que nous nous nourrissons de façon de plus en plus déstructurée, rapidement et parfois même en marchant. Ce nouveau mode de consommation a poussé les acteurs à développer de nouveaux conditionnements, d’où l’émergence des fameuses box.
A quels critères doivent-elles répondre ? Des formats de conditionnement innovants, pratiques et faciles à ouvrir, résistantes au transport et au mouvement.
Dans certaines villes, nous pouvons désormais nous déplacer plus facilement en vélo qu’en voiture. Cela n’a pas échappé à la marque Mac Donald’s qui a lancé cette année au Danemark un packaging spécialement conçu pour les cyclistes.

La transparence
L’univers des logiciels utilisent abondamment l’expression suivante : “What you see is what you get” (dont l’acronyme est “WYSIWYG” ou en français, “ce que vous voyez est ce que vous obtenez”). Cette phrase désigne les logiciels possédant une interface donnant à l’utilisateur l’impression de voir son document tel qu’il sera publié.
En agroalimentaire aussi, ce besoin de perception directe du produit se fait sentir. Nous voudrions tous voir à l’avance les produits que nous achetons.
Pour ce faire, certains concepteurs de packaging ont pensé des emballages transparents au design minimaliste et laissant transparaître les produits. Ainsi, les emballages transparents montrent pleinement la vraie nature du produit contenu. Seule restriction ; ces emballages ne conviennent qu’à des produits ne souffrant pas de l’exposition à la lumière.

Retourner au sommaire de la emballage et conditionnement.