Edito Emballage – conditionnement

327

L’heure est à l’optimisme pour les entreprises de l’Emballage et du Conditionnement : la filière se porte bien à en croire les chiffres qu’on peut déjà établir pour l’année 2016. La filière est le 8ème secteur industriel français avec quelque 1500 entreprises employant plus de 115 000 salariés.

La bonne forme de la filière n’a pas échappé à Echos-Partners-Industrie qui a choisi de consacrer ce nouveau numéro spécial à l’Emballage et au Conditionnement : dans les pages qui vont suivre, il s’agira de rendre compte de la grande capacité de rebond des chefs d’entreprise qui restent, d’une part, majoritairement confiants dans la nécessité d’investir et sont, d’autre part, soucieux de répondre à la demande toujours croissante en matériaux naturels et recyclables.

En 2016, donc, la filière dans son ensemble a connu une année de croissance avec notamment une activité haussière (+4 %) dans le secteur de l’emballage plastique occupant, à lui seul, 42 % de la production totale et suivi par le secteur du papier et du carton (35 % de la production et 6,4 mds d’euros dégagés en 2015) dont l’évolution haussière devrait se confirmer dans les prochains mois. Le verre semble jouir d’un traitement de faveur de la part de l’industrie du luxe avec des emballages dédiés aux boissons et à la parfumerie, des créations haut de gamme et sophistiquées : séries limitées pour le Champagne et vins aux couleurs acidulées à l’intention des femmes.

Forte de ces résultats encourageants, la filière s’engage résolument dans la voie de l’innovation et de la créativité avec des emballages intelligents et connectés, sécurisés et inviolables, personnalisés et pratiques à la fois ; ce sont d’ailleurs ces nouvelles tendances qu’a reflété la nouvelle édition du salon All4Pack en Novembre 2016.

Le marché de l’emballage en Europe se porte bien également : c’est ce que vous pourrez constater à la lecture du dossier spécial Europe qui examine le marché de l’Emballage, pays par pays.

Echos- Partners-Industrie a souhaité rassembler dans une même revue professionnelle spécialisée tous les acteurs de la filière de l’Emballage et du Conditionnement en France en poursuivant un triple objectif :

  • Améliorer la compétitivité de la filière française en valorisant ses produits et de les présenter dans différents salons professionnels du secteur.
  • Présenter les entreprises sous un angle nouveau : les reportages consacrés aux entreprises se voient accompagnés d’une fiche signalétique comportant de multiples aspects pratiques – activités principale et spécifique, coordonnées, site internet, vidéo,   historique, marché clients et zones d’exportation. On l’aura compris, ces fiches offrent une visibilité et un potentiel de développement importants.
  • Mettre au service des chefs d’entreprise un véritable outil de travail donnant la possibilité de développer des partenariats nouveaux dans différents secteurs (voir le glossaire).

Puissions-nous y être parvenus.

Bonne lecture,

La rédaction