Créée en 2011 par M. Vincent Oosterlinck, la société Diglinck, entreprise flamande, a été l’une des premières au monde à œuvrer dans l’impression des étuis et étiquettes. En 5 ans, l’entreprise s’est développée au point d’embaucher déjà 35 personnes qui travaillent 24 heures sur 24 au travail d’impression, découpe, pliage et collage pour la grande satisfaction des clients qui reçoivent un service rapide, efficace et de qualité. Zoom sur une entreprise qui a tout compris à la révolution numérique…

Consulter la fiche signalétique Voir la vidéo

emballage et conditionnement digilink

Qualité, service, rapidité
M. Vincent Oosterlinck connait bien le milieu de l’impression pour avoir baigné dedans pendant 30 ans. Au fil de son expérience professionnelle, ce dernier a bien compris les attentes essentielles des clients. De fait, Digilinck se développe depuis sa création avec trois mots d’ordres pour fer lance du développement : “qualité, service, rapidité”. “Nos équipes travaillent en continu pour assurer une réactivité dans la réponse aux demandes de nos clients. Commandez aujourd’hui, recevez demain, telle est notre devise. Pour se faire, l’entreprise a organisé des équipes de travail en 3/8 pour garantir une production permanente”. Digilinck, pionnière de l’impression numérique, séduit tout particulièrement une clientèle majoritairement française : “60 % de nos clients sont en France et apprécient notre hyper réactivité ainsi que la qualité de notre intervention” nous confie M. Vincent Oosterlinck. L’entreprise est déjà certifiée iso 9001 et dispose des certificats IMPRIM’VERT et FSC.

emballage et conditionnement digilink

Des investissements à la hauteur des attentes qualitatives
Pour garder son empreinte de pionnier dans la profession, une croissance constante et son approche qualité, Diliginck n’a de cesse d’investir. “Chaque machine représente un investissement de 2 millions d’euros” nous explique le fondateur de l’entreprise. “Pour être en phase avec les valeurs de la société qui sont la qualité, la réactivité et la proximité, nous investissons tant dans le matériel que dans l’humain. Au départ, nous avons commencé avec une machine HP indigo 6000 qui fonctionne avec un rouleau. Puis nous avons acheté une seconde et l’année dernière nous nous sommes équipés d’une machine HP indigo 30 000 qui fonctionne avec des feuilles au format 530×750, ce qui nous offre une plus grande rapidité de production. D’ici l’année prochaine, nous allons acquérir une quatrième machine pour répondre à la demande croissante de nos clients et continuer de maintenir notre hyper réactivité. De plus nous embaucherons sept personnes supplémentaires pour faire face à la croissance de l’entreprise. Tout le challenge jusqu’ici était d’arriver à embaucher et investir suffisamment pour réagir à la demande des clients, rester réactifs et qualitatifs dans une période de création d’entreprise. Je croyais si fort en ce projet, que les banques m’ont suivi et que nous réalisons déjà un chiffre d’affaires de 6.5 millions d’euros, ce qui est plutôt pas mal pour une entreprise partie de rien !”.

emballage et conditionnement digilink

La flexibilité du numérique séduit le secteur pharmaceutique
A 47 ans, M. Vincent Oosterlinck s’est lancée dans l’aventure du numérique dans un univers où tout était à faire. “Après avoir vendu ma société qui imprimait des plans pour architecte, le virus entrepreneurial m’a repris. Je faisais des courses et j’ai observé des boîtes. Je me suis dit que proposer de l’impression numérique d’étiquettes et d’étuis serait innovant et intéressant. J’ai vérifié et je me suis rendu compte que personne ne le faisait. J’ai dû convaincre HP Indigo de me vendre les machines pour cette application. Le monde de l’emballage était nouveau pour moi, certes mais pas celui de l’impression ni celui de l’entreprenariat. Au départ, personne ne croyait en mon projet mais j’avais la conviction que mon idée allait révolutionner le secteur de l’emballage et particulièrement celui du secteur pharmaceutique. En effet, il y a beaucoup de références en petites quantités et le numérique est avantageux car nous pouvons imprimer sur chaque étui un numéro unique pour la traçabilité. Cela est possible grâce à un programme informatique. Nous incorporons un fichier Excel dans le fichier de base à imprimer ce qui permet une individualisation des emballages pour répondre aux besoins des clients. La concurrence ne le fait pas encore et nous restons donc les pionniers de l’impression numérique d’étuis et étiquettes”.
Le bon sens et la simplicité de son dirigeant auront poussé Digilinck loin devant les imprimeurs traditionnels. La philosophie du numérique est solidement ancrée dans l’entreprise dont le secret de réussite repose sur l’acharnement au travail, le sens des responsabilités, la recherche de la perfection, de la satisfaction client et surtout le respect des délais. Si Diglinck devait se résumer en quelques mots, qualité et réactivité seraient totalement représentatifs de cette entreprise qui n’a pas fini de faire couler de l’encre…

 

Vidéo

Fiche signalétique

Emballage et conditionnement

emballage et conditionnement digilink

ACTIVITÉ PRINCIPALE : Vente et après-vente de matériel industriel pour vins • agroalimentaire • chimie • cosmétique etc…
COORDONNÉES : E 3 laan 2 • Code postal : 9800 • Deinze • Pays : Belgique
• Tél. société : :+32 9 380 85 51 • Fax : +32 9 387 08 19
SITE INTERNET : www.digilinck.be • E-MAIL : info@digilinck.be
CONTACTS : PDG : M. Vincent Oosterlinck • Project Manager : Mme Sofie Schyvynck
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : • C.A. : 6.5 M € • % Export : 60
ACTIVITÉS : Impression numérique d’étuis et d’étiquettes.
Impression numérique d’étuis et d’étiquettes ou la flexibilité et rapidité jouent un très grand rôle, livraison d’étuis dans les 10 jours.
MARCHÉS CLIENTS: • para-pharma • pharma • alimentaire
Pays ou zones d’exportation : • Europe : 100 %

emballage et conditionnement digilink

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de l’emballage et du conditionnement.

Retour à la page d’accueil