Rencontre avec Monsieur William Chauvin qui nous raconte avec passion l’histoire de son entreprise CHAUVIN-MECAGRAPHIC dont les origines et le savoir-faire remontent à l’immédiat après-guerre, son grand-père était alors jeune entrepreneur en machinisme agricole.

Consulter la fiche signalétique

Le culte du client, voilà le mot clef de CHAUVIN-MECAGRAPHIC !
Monsieur William Chauvin.

1947 : Mon grand-père Albert, alors âgé de 24 ans, fabrique son premier tracteur et crée les Ateliers de Constructions Mécaniques Albert Chauvin à Bonlieu (Jura). Ce premier modèle de tracteur « commercialisable » à 4 roues motrices est fabriqué grâce à des lots de pièces détachées issus des surplus militaires US, utilisant notamment des ponts de Jeep. Il ne s’agit en fait pas d’un coup d’essai car Albert a déjà conçu et construit de nombreux tracteurs et machines, plus ou moins opérationnelles, depuis qu’il est en âge de tenir une torche de chalumeau…

1970 : Mon père, Rémy, fils d’Albert, installe un atelier de constructions mécaniques à Baume les Dames (Doubs) et se spécialise dans la conception et fabrication d’outils de découpe, destinés aux presses équipant les chaines de fabrication de pièces automobiles. Tout naturellement, Rémy va se passionner ensuite pour les engrenages et organes de transmission, son activité va alors logiquement migrer vers le métier du taillage d’engrenages, engendrant un déménagement dans le Jura et la construction d’un bâtiment industriel de 1200m² en 1983 à… Bonlieu.

Dès lors, l’entreprise Chauvin jouit d’une renommée nationale dans l’étude, la conception et la fabrication d’engrenages des plus simples aux plus complexes, allant du module 0.25 de quelques grammes au module 30 et plusieurs tonnes. Un atelier d’usinage connexe au taillage a été mis en place intégrant tous les types de machines-outils, conventionnelles et CNC, permettant une autonomie très appréciable.

J’intègre l’entreprise familiale à l’issue de ma formation technique, tout comme mon frère Alexandre au milieu des années 90. Nous apprendrons alors les rudiments du taillage des engrenages.

Et c’est en 2001, après une expérience de 6 années passée au sein des ateliers de Bonlieu, que je lance ma propre activité de reconstruction, maintenance et négoce de machines-outils. Plus de 10 000 machines seront vendues en France et en Europe en un peu plus d’une décennie.

En 2015, fort d’une solide expérience technique et commerciale acquise au court des 20 dernières années , je fonde CHAUVIN-MECAGRAPHIC avec la volonté de développer une activité artisanale oeuvrant dans des secteurs à forte valeur ajoutée, et non soumis à la concurrence des pays low cost.

E.P.I : Quelle est l’activité principale et les domaines de compétence de CHAUVIN-MECAGRAPHIC ?
Notre activité est divisée en 2 secteurs distincts : fabrication et négoce
Pour la partie fabrication (environ 40% du CA), la conception et réalisation d’engrenages avec une spécialité reconnue dans la reconstruction de boîtes de vitesses pour véhicules historiques, représente le gros de l’activité. Nous re-fabriquons des pièces aujourd’hui introuvables chez des constructeurs qui ont disparus pour la plupart.
Egalement actifs dans le domaine très fermé du luxe, notre expérience de l’engrenage est également exploitée pleinement à travers la fabrication de planétariums héliocentriques, pièces uniques et très haut de gamme, représentant notre système solaire en mouvement avec des précisions de fonctionnement encore jamais atteintes. Une de ces pièces a été vendue au Sultanat d’ Oman il y a quelques années.

sous traitant industriel Mecagraphic
En parallèle, et toujours concernant la partie fabrication, nous sommes fabricants de PLV métalliques et concevons des présentoirs (usinés et mécano-soudés) destinés à équiper les boutiques de certaines marques françaises prestigieuses, aux quatre coins du monde.
Concernant le secteur négoce, celui-ci est majoritairement basé sur le « B to B » : nous sommes importateurs de machines d’usinage à commande numérique et logiciels C.F.A.O (Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur). Actifs dans divers secteurs: productique mécanique, bois et agencement, communication visuelle et industrie graphique, marchés de l’éducation, nous équipons plusieurs dizaines de clients chaque année et assurons maintenance, suivi et support technique dédié ainsi que la formation des personnels.

E.P.I : Quels sont les atouts de CHAUVIN-MECAGRAPHIC ?
William Chauvin : Notre société reste une PME « à taille humaine ». Nous privilégions les relations humaines avec nos clients, fait rare de nos jours au sein des grandes structures dont le leitmotiv est uniquement « le profit à tout prix », souvent au détriment du service dû au client.
L’essentiel pour CHAUVIN-MECAGRAPHIC est la satisfaction de nos clients à tous les niveaux. Nous sommes dotés d’un esprit artisanal cultivé depuis 3 générations, allié d’un outil technique de haut niveau et performant. Nous maitrisons ainsi notre produit et sommes garants de notre service qualité, qu’ils s’agissent de pièces fabriquées dans nos ateliers, de machines-outils portant notre marque ou de prestations de formations dispensées en entreprise.
Nous sommes passionnés par notre métier et possédons « le culte du client », voilà la ligne de conduite de CHAUVIN-MECAGRAPHIC !

Fiche signalétique

sous traitant industriel Mecagraphic  Sous-traitance industrielle Made in France

Activité principale : Ateliers de constructions mécaniques
Adresse : 2B Rue des Métiers – F-39300 Champagnole – France
Tel. : +33 685 094 355 – Fax : +33 384 526 957
E-mail : contact@mecagraphic.com – Site : www.chauvin-mecagraphic.com www.horlogerie-passemant.fr – www.maison-pasquier.com
Contact : Gérant : M. Chauvin William
Informations complémentaires : Nombre de salariés : 2 – C.A.: 300.000€ –                     Export : 25 % – Code NAF : 8559A
Activités : Fabrication d’engrenages et organes de transmissions – Luxe= * Fabrication d’articles métalliques de PLV-* Planétariums

Capacités de production : ▪ 15 machines-outils d’usinages
▪ 2 machines de découpages et gravures lasers ▪ 3 tailleuses d’engrenages (1 par couteau et 2 par fraise-mère)
Marchés clients : automobile, aéronautique, industrie mécanique, machines-outils, horlogerie, luxe
Pays ou zones d’exportation : Asie (HK, Corée du Sud, Japon), Etats-Unis, Maghreb et la plupart des pays de l’U-E

70 ans (3 générations) d’expérience dans l’étude et la fabrication d’engrenages> Grande polyvalence et autonomie sur la conception et la fabrication.
Albert Chauvin commence en 1947 en créant les ‘ Ateliers de Construction Mécanique Chauvin’ a Bonlieu (39).
Activité de fabrication de tracteurs.
Remy Chauvin (fils) créera en 1971 ‘ Chauvin Engrenages – Activité de conception de fabrication d’engrenage.
William Chauvin (petit-fils) crée « SIDERMECA » en 2001 (importation, négoce et reconstruction de machines-outils), puis « Chauvin-Mécagraphic » en 2015 : Spécialité de fabrication unitaire d’engrenages spéciaux pour projets spécifiques (mécanismes et horlogerie) et PLV métalliques.

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de la sous-traitance industrielle Made in France

Retour à la page d’accueil