Sous traitant industriel Boyer

En plus de 100 ans d’existence (l’entreprise Boyer existe depuis 1920), la petite entreprise spécialiste dans la vente de portes et trappes de cuve aura parcouru divers épisodes. L’une de ses plus belles histoires est celle de sa reprise par Serge Gérard. Cet homme, plein de simplicité et de bon sens, poussé par l’amour de son entreprise et le sens du devoir, aura tout fait pour donner à Boyer une seconde vie. Récit d’un parcours symbolisant les grandes valeurs sociétales et humaines.

Consulter la fiche signalétique

boyer

Boyer/Gérard : la fusion passion
Monsieur Serge Gérard est un homme attentif aux autres et passionné par son entreprise. A son arrivée chez Boyer, il y a 34 ans, jamais ce jeune diplômé d’un CAP n’aurait pu s’imaginer être à sa tête un jour : “Je n’ai jamais rien demandé à mes patrons tout au long de mon parcours, ni une augmentation de salaire, ni même un quelconque avancement. Je me suis toujours attaché à faire mon travail. Mon seul souci était de savoir quels moyens on me donnerait pour que je puisse faire du bon travail et réussir dans la mission que l’on me confiait. Ceci étant, il faut le reconnaître, pendant toutes ces années passées au sein de Boyer, chacun de mes cinq patrons successifs m’a donné de nouvelles responsabilités. Je suis passé par tous les postes. Je connais l’entreprise et sa pratique de A à Z.”
Tant et si bien que Monsieur Gérard devient directeur de l’entreprise en 2012 avant de finir par la racheter en 2014.

“Boyer c’est toute ma vie. J’ai investi mes biens propres, mis en garantie ce que la banque me demandait pour la racheter. Je ne regrette absolument pas mon choix et d’ailleurs mes salariés me le rendent bien.”
Et pas seulement. Monsieur Gérard est contacté par le Sénat pour un récit de son parcours. Captivé par la grandeur de son interlocuteur, le service journalistique du Sénat choisit l’entreprise Boyer pour y effectuer un reportage sur la vie des entrepreneurs. La petite entreprise Boyer tombe sous les feux des projecteurs avec la simplicité qui la caractérise.
Et ce n’est pas fini, en 2015, Monsieur Gérard remporte le prix “coup de cœur de la jeunesse,” qu’il reçoit dans les salons de l’Assemblée nationale, dans le cadre de sa sélection au concours de la victoire des autodidactes pour lequel il était positionné comme lauréat de la région Sud-Ouest. Entrepreneur modèle, Serge Gérard incarne le symbole du travail, de l’acharnement et du courage. Il reste un exemple pour les jeunes générations. “Diplômé
ou non diplômé, tout le monde peut y arriver avec ou sans bac” cantonne le “jeune entrepreneur” de 34 ans d’expérience “le tout c’est d’y croire, de le vouloir et de
donner toujours et encore plus aux autres : aux clients, aux salariés. Il faut donner sans rien attendre en retour…”

Une entreprise à dimension humaine
Monsieur Gérard est heureux de porter à bout de bras la société Boyer qui compte 36 salariés. Depuis sa reprise, ce dernier a embauché du personnel au commerce, au bureau d’étude et au service qualité. Une étape importante pour Boyer et son repreneur, car pour Monsieur Gérard, la reprise de Boyer ne représente pas qu’un projet personnel. C’est une bouée de sauvetage pour les salariés qui constituent une vraie famille autour de lui.
“Ce qui me comble ce n’est pas seulement de faire un travail que j’aime, au sein de l’entreprise où je me suis accompli et qui m’a porté à la direction, c’est avant tout d’être accompagné, tous les jours, par des hommes et des femmes qui avancent avec moi, jour après jour, sans compter leur dévotion. Nous ne sommes pas une entreprise, c’est plus que cela. C’est une famille soudée et décidée à œuvrer toujours dans le sens de la performance pour les clients.
Mon but reste le même que celui que j’avais au moment de la reprise : je veux que Boyer ait un avenir toujours plus prometteur.” Et pour l’heure, avec un chiffre d’affaires en croissance porté à 5 millions d’euros, l’homme de terrain devenu homme d’affaires ne crie pas victoire et reste prudent, signe de bonne gestion de l’entreprise. “Même si les chiffres sont bons, je refuse d’augmenter mon salaire. Tout ce qui entre dans l’entreprise c’est pour l’entreprise, les salariés et les investissements. J’agis au mieux pour garder une bonne trésorerie pour garantir un niveau de stock suffisant pour les clients. D’ailleurs Boyer a tout ce qu’il faut pour répondre aux besoins spécifiques des clients, c’est ça aussi notre engagement personnel envers la clientèle.”

boyerUne réponse adéquate et souple à la demande du client
Monsieur Gérard l’a compris les temps ont changé. Il répond donc aux besoins du moment. “J’investis 1,2 millions d’euros de stock. Je prépare à l’avance le stock estimatif de mes clients et les suis pas à pas dans leurs commandes.
Cette technique marche parfaitement. Là où il y a de la confiance et des investissements, il y a de la croissance.”
Positif et plein de valeurs, l’homme continue de convaincre et de croire en l’avenir gagnant de Boyer. “Actuellement, je suis en train de réaliser un investissement de 800 000 € qui va nous permettre d’apporter encore plus de solutions à nos clients. Le projet demeure confidentiel et je ne peux pas en dire davantage,” nous confie l’entrepreneur bien décidé à conserver la valeur ajoutée de son entreprise : l’innovation. Une recette gagnante qui aura permis à l’entreprise d’avoir des clients tous horizons confondus avec des demandes standard et hors standard. “Nous sommes là pour répondre aux besoins spécifiques de chaque client. Nous avons été démarchés par une société du Moyen-Orient pour produire des portes isolantes pour des armoires intégrant des câbles et devant être isolées du sable ; nous avons aussi travaillé sur un projet dans une usine avec un besoin d’étanchéité à la pluie, aux fuites d’ozone. Les portes vont être fabriquées avec ces contraintes techniques. Il n’y a pas de limite pour nous, nous avons un bureau d’étude intégré qui travaille aux solutions adaptées à chacune des demandes.”
Boyer se veut être une entreprise française qui se bat pour ses emplois en France et qui s’exporte au Mexique, en Iran, aux Usa et bien plus loin encore si besoin est. Une entreprise fiable dont la qualité des produits certifiés ISO 3834-4 est à découvrir dans divers salons aux États-Unis, en Iran, ou encore à Paris (salon Esope).
L’entreprise Boyer est spécialisée dans les portes étanches et s’adresse à divers secteurs d’activité tels l’industrie, la pharmacie, la chimie, l’agroalimentaire et le vinicole. De grands comptes font partie de nos clients fidèles.

Fiche signalétique

Sous-traitance industrielle Made in France

boyer

ACTIVITÉ PRINCIPALE : CHAUDRONNERIE.
COORDONNÉES : Adresse : 19, avenue de la Madeleine •
Code postal : 33170 • Ville : GRADIGNAN • Pays : FRANCE •
Tél. société : +33(0)5 57 96 53 10 • Fax sté : +33(0)5 57 96 53 29 •
SITE INTERNET : www.boyer.fr • E-MAIL : info@boyer.fr
CONTACTS : PDG : M. Serge GÉRARD • Project Manager : Mme BERGON • Directeur financier : M. LAFARGUE.
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES : C.A. : 5 000 000 € en 2015 • NAF : 2899B • Nombre de salariés : 36 • Export : 35 %
ACTIVITÉS : Fabricant de portes et trappes étanches depuis 1920 pour une parfaite maîtrise de l’étanchéité de nos produits. En 2014, ouverture de notre usine de fabrique de joints.
CAPACITÉS DE PRODUCTION : 1 x 8.
Créée en 1920, en région Aquitaine, la société BOYER, spécialisée dans la fabrication de portes et trappes, a su rester au sommet de la recherche et de la haute technologie pour répondre aux besoins spécifiques des industries vinicoles et agroalimentaires et devenir
aujourd’hui une entreprise d’envergure mondiale, leader sur son marché. Au fil des années, BOYER reste guidée par l’esprit de son fondateur, offrir à ses clients les meilleurs produits, les mieux adaptés à leurs besoins. Les portes BOYER garantissent une sécurité
complète, une qualité irréprochable et une satisfaction totale des utilisateurs. A l’écoute de ses clients, BOYER fait de la Recherche et Développement un atout majeur. Ce département conçoit, réalise et teste en permanence des innovations techniques et des prototypes dans son centre d’essai pour répondre de manière toujours plus performante aux demandes des utilisateurs.
C’est au prix d’un investissement important et continu que BOYER ne cesse d’accroître son avance technologique grâce à sa maîtrise parfaite des techniques du vide et de la pression, mais également par ses réponses aux normes et aux exigences des clients. L’intégration
de la conception, du développement des matériaux et la fabrication des joints d’étanchéité permet de maîtriser l’ensemble des fonctions, résistance à la pression, étanchéité et caractéristiques aseptiques des produits, et répondre aux demandes des industries utilisant des process de production en milieu propre. La société conçoit et fabrique des portes étanches en acier carbone et acier inoxydable, destinées aux appareils de rétention des fluides (gaz, liquides, pulvérulents}, partout où il est nécessaire de remplir, vidanger, pénétrer, nettoyer, surveiller, assurer la maintenance, protéger.
Les utilisateurs sont l’industrie en général, mais plus particulièrement : L’agroalimentaire • Les installations vinicoles • La chimie • La pétrochimie • Les biotechnologies • La cosmétique • Le génie civile (pile de pont} • Nautisme (réservoirs, hublots) • Machine à laver industrielle…
Les applications : Les cuves • Les tuyauteries • Les fermenteurs • Les stérilisateurs • Les réservoirs • Les autoclaves.
MARCHÉS CLIENTS : Chimie • Vitivinicole • Pharmaceutique • Agro-alimentaire • Cosmétique • Industrie.
PAYS OU ZONES D’EXPORTATION : France et international (une trentaine de pays).

Retrouvez la liste de tous nos partenaires de la sous-traitance industrielle Made in France

Retour à la page d’accueil